Les groupes et personnalités d’ultradroite impliqués dans l'émeute du Capitole ont reçu plus de 500000 dollars en Bitcoin d'un donateur français un mois auparavant

Chat With Us
Thanks for your interest! We'll be in touch shortly.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

La semaine dernière, les Américains ont été choqués lorsqu'un grand groupe de partisans de Donald Trump a pris d'assaut le Capitole pour protester contre sa perte électorale de 2020, à la suite d'un rassemblement qui comprenait un discours de Trump lui-même. Cinq personnes sont décédées, dont deux policiers, et des dommages importants ont été causés au bâtiment, notamment aux bureaux de nombreux représentants du Congrès. Plusieurs membres éminents de l'ultradroite ont participé au raid ou étaient présents juste à l'extérieur du Capitole, y compris la personnalité Internet Nick Fuentes.

Nick Fuentes à l'extérieur du Capitole. Crédit photo à Nick Fuentes sur Twitter.

On ne sait pas dans quelle mesure l'attaque du Capitole était planifiée à l'avance. ProPublica rapporte que dans les semaines qui ont précédé, de nombreux partisans de Trump ont abordé l’idée d’envenimer l'événement sur Parler, une application de médias sociaux de droite désormais interdite par la plupart des grandes plateformes technologiques. Cependant, nous avons maintenant la preuve que de nombreux groupes et personnalités ce cette droite alternative, y compris Fuentes, ont reçu d'importants dons en Bitcoin dans une seule transaction qui a eu lieu un mois avant l'émeute du 8 décembre. Nous avons également recueilli des preuves qui suggèrent fortement que le donateur, informaticien maintenant décédé, était basé en France.

Bien que nous ne partagerons pas l'identité du donateur publiquement, nous vous expliquerons comment nous avons effectué l'identification et vous fournirons des détails sur ces dons. Les informations que nous avons découvertes montrent que l'extrémisme domestique n'est pas strictement domestique. Les réseaux internationaux jouent également un rôle, ce que nous voyons reflété par ces transferts transatlantiques. Le don, ainsi que les rapports sur la planification du raid au Capitole sur les canaux de communication de la droite alternative, suggèrent également que les groupes extrémistes nationaux peuvent être mieux organisés et financés qu'on ne le pensait auparavant.

Les dons

Le 8 décembre 2020, un donateur a envoyé 28,15 BTC - d'une valeur d'environ 522000 dollars au moment du transfert - à 22 adresses distinctes en une seule transaction. Beaucoup de ces adresses appartiennent à des militants d'extrême droite et à des personnalités d'Internet.

Légende: Ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir. Ici, nous voyons que le donateur a envoyé du Bitcoin à plusieurs organisations de droite et à des personnalités Internet. Les destinataires inconnus sont regroupés dans le coin inférieur droit.

Nick Fuentes a reçu 13,5 BTC - d'une valeur d'environ 250000 $ au moment du transfert - ce qui en fait de loin le plus grand bénéficiaire du don. Cependant, plusieurs autres ont également reçu des fonds importants, notamment l'organisation anti-immigration VDARE, le streamer d’ultradroite Ethan Ralph, et plusieurs adresses dont les propriétaires ne sont pas encore identifiés.

Bien qu'il n'y ait pas encore de preuve que Fuentes soit entré dans le Capitole - à l’inverse, il nie explicitement être entré dans le bâtiment - il était présent au rassemblement initial et vu à l'extérieur du Capitole lorsque les émeutes ont commencé. Fuentes a fait la promotion du rassemblement qui a précédé les violences du mois dernier sur les réseaux sociaux. PBS note que dans les jours qui ont précédés, Fuentes a encouragé son public à adopter un comportement extrême pour empêcher l'élection de Joe Biden d'être certifiée, allant jusqu’à impliquer qu'ils devraient tuer les législateurs de l'État. Fuentes avait précédemment été banni de YouTube pour discours de haine, y compris pour négationnisme et la promotion d'autres théories du complot. 

Le don du 8 décembre de plus de 250000 $ en Bitcoin est de loin le plus grand don en cryptomonnaie que Fuentes ait jamais reçu. Son record mensuel de dons précédent était de 2707 dollars en Bitcoin.


En fait, comme nous le voyons dans le graphique ci-dessus, ce don multi-destinataires a fait de décembre 2020 le mois le plus important que nous ayons jamais observé en termes de cryptomonnaie reçue par des adresses associées à l'extrémisme domestique. Ce don est cependant loin d'être le premier. Les données montrent que les extrémistes nationaux reçoivent un flux constant de dons de cryptomonnaie depuis 2016. 

Qui est ce donateur extrémiste?

Le donateur d’ultradroite a financé son portefeuille de dons avec la cryptomonnaie depuis un échange français, qu'il a envoyé vers ce portefeuille via un intermédiaire que nous avons appelé «Extremist Legacy Wallet».

Le portefeuille Extremist Legacy Wallet est devenu actif pour la première fois en 2013, ce qui suggère que le donateur extrémiste avait découvert Bitcoin tôt pour ensuite voir la valeur de ses fonds considérablement augmenter. En utilisant le renseignement de source ouverte (OSINT), nous avons découvert qu'une adresse BTC associée à Extremist Legacy Wallet est enregistrée sur NameID, un service qui permet aux utilisateurs d'associer leur identité en ligne, leur adresse e-mail et d'autres informations à leur adresse Bitcoin. Dans son cas, le donateur extrémiste a associé son adresse Bitcoin au pseudonyme «pankkake».

En plus de son adresse Bitcoin, le donateur extrémiste a également répertorié une adresse e-mail et une signature OpenPGP.

Une recherche d'informations sur l'adresse e-mail nous a conduit à un blog personnel qui, selon nous, appartient au donateur extrémiste, et qui l'identifie comme un informaticien français. Le blog avait été inactif depuis 2014 jusqu'à ce qu'un nouveau message soit publié le 9 décembre 2020 - le lendemain des dons. De manière choquante, le message semble être une note de suicide. Vous pouvez le lire dans la capture d'écran ci-dessous.

La plus grande partie de la note détaille les problèmes de santé de l'auteur, qui, selon lui, l'ont incité à se suicider, mais les sections que nous avons mises en évidence fournissent des preuves solides que l'auteur est le donneur extrémiste. Il mentionne qu'il a «légué [sa] fortune à certaines causes et à certaines personnes» et cite plusieurs points de discussion de droite dans son analyse du monde d'aujourd'hui. Par exemple, il affirme sa conviction que «la civilisation occidentale est en déclin» et affirme que les Occidentaux sont encouragés à haïr leurs «ancêtres et leur héritage». Il fait aussi apparemment allusion à sa croyance que George Floyd est mort d'une overdose de drogue plutôt que des actions du policier qui l'a violemment appréhendé. Tous ces éléments sont des idées courantes dans la droite alternative et peignent un tableau des motivations du donateur pour envoyer de la cryptomonnaie à tant de personnalités d'extrême droite.

Lutter contre l'extrémisme domestique

Bien que nous ne sachions pas si ces dons ont directement financé le rassemblement violent de la semaine dernière au Capitole ou toute activité associée, le synchronisme justifie certainement la suspicion. Alors que l'administration Biden se prépare à lutter contre l'extrémisme domestique, ces dons rappellent la nécessité de suivre l'activité cryptomonnaie de tous les groupes et individus désignés comme terroristes, y compris ceux opérant sur le sol américain. Alors que les plateformes de paiement traditionnelles bloquent les groupes et les personnalités extrémistes, nous pouvons les voir adopter davantage la cryptomonnaie comme méthode de donation. Heureusement, grâce à la transparence inhérente aux blockchains de cryptomonnaie, les forces de l'ordre peuvent suivre ces transactions en temps réel et travailler avec les entreprises de cryptomonnaie pour empêcher les fonds d'atteindre des groupes violents qui pourraient les utiliser pour financer leurs opérations et commettre des actes de violence. Chainalysis cherche activement à identifier tous paiements et activités extrémistes supplémentaires et tiendra ses clients informés. 

01/15/21 Mise à jour:

Les médias ont confirmé le décès du donateur français. La publication française 20 Minutes a confirmé la mort d'un informaticien français qui semble avoir été le propriétaire du portefeuille Bitcoin à partir duquel les dons extrémistes ont été envoyés en décembre, ainsi que du blog sur lequel la note de suicide que nous avons postée ci-dessus a été publiée. Le journaliste Philippe Berry s'est entretenu avec une personne qui connaissait personnellement le donneur, qui a confirmé son décès par suicide le 8 décembre, ainsi que l'authenticité de la note et des problèmes de santé mentionnés à l'intérieur. L' AP a également trouvé une version en cache du carnet de deuil qui avait été supprimé, incluant des informations sur l'inhumation. 

Cette transaction a été signalée par Yahoo News, qui a couvert l'histoire ici. Nous avons reçu beaucoup de questions à ce sujet.

Read the Full Report

To see our full research on this topic, sign up to receive access to the complete Chainalysis Crypto Crime Report: Decoding hacks, darknet markets, and scams.

Get Access to the Report

Learn more about KYT for Stablecoins & Token Issuers

Monitor transactions across the token’s full lifecycle, from issuance to redemption—and any transaction in between.

Learn More
Thank you! We'll be in touch shortly.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Thank you! We'll be in touch shortly.
Oops! Something went wrong while submitting the form.

We’re growing! Check out our 25+ open roles >

Thank you! We'll be in touch shortly.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Please check your mailbox for a copy of the report.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Next article

Chainalysis Team

Watch Our Exclusive Webinar

Jan 31, 12PM ET

Chainalysis senior economist, Kim Grauer, answers audience questions on our latest research in a recorded webinar.

Watch Recording